J'élève mes enfants selon les principes de Charlotte Mason : comment expliquer son choix pédagogique à ses proches?

Un article du blog Simply Charlotte Mason qui m'a fait sourire et réfléchir:

Explaining the Charlotte Mason Method to Your Relatives

--> comment expliquer ce qu'est la méthode Charlotte Mason à ceux qui vous entourent?

De l'éducation nationale (médusée) à la grand-mère (circonspecte), petites astuces pour justifier vos choix et, pourquoi pas (soyons fous) convaincre ces braves gens de s'y intéresser pour de vrai.

  
Pourquoi je me suis sentie concernée?
Ça ne fait pas longtemps qu'on a débuté l'instruction en famille, mais cette situation on l'a déjà vécue une paire de fois:
  • les parents d'élèves quand ils ont su qu'on déscolarisait nos enfants à la rentrée suivante,
  • la famille,
  • les voisins,
  • les collègues profs (les plus durs à convaincre)
  • et d'une manière générale toutes les personnes qu'on croise et qui trouvent suspects de voir des enfants en liberté à des heures où ils sont censés être claquemurés devant un TBI (livreurs chronopost et Maximo, coiffeuse, caissières en tout genre, mamie du parc, bibliothécaire, chauffeurs de de bus, etc, etc...)
Soudain, TOUS se découvrent un intérêt (même pas feint) pour les pédagogies alternatives.

En général la première question c'est "pourquoi?"
La réponse est simple:
  • horaires monstrueux (debout à 6h45 et devoirs jusque 20h30, à 7 ans...)
  • niveau consternant
  • institutrices en dessous de tout (entre celle qui m'a expliqué qu'elle ne pouvait pas surveiller que les 22 enfants notent bien leurs leçons, et celle qui passait ses coups de fils perso en classe pendant que les élèves lui faisaient bouillir l'eau pour son thé, mon coeur balance)
  • l'apprentissage de la violence que je désapprouve complètement (ma Poussinette qui s'est faite harcelée deux ans par un groupe de sales gamins et l'équipe enseignante qui trouvait ça normal... Poussinou que la maitresse a OBLIGÉ à donner un coup de pied à un camarade qui lui avait fait mal!?!)

Bon en fait, c'est vrai la réponse n'est pas si simple dans le fond, mais disons que je la résume habituellement par "école trop loin, trop chère pour des résultats pas satisfaisants et plus il y a de l'insécurité". Et là, à ma grande surprise, j'ai vite remarqué que tout le monde approuvait ces constats...


Ce qui entraîne la seconde question: comment?

Simple curiosité ou début de réflexion dans leur propre intérêt, je ne sais pas, mais c'est un fait: tous veulent toujours savoir comment on s'y prend pour enseigner soi-même à ses propres enfants.
Statistiques à la louche, je dirais que 9 fois sur 10 on me dit "et alors on vous envoie le programme et vous le faites?"
Non pas vraiment. Et même vraiment pas.
C'est alors qu'arrive l'heure de la révélation, celle qui va généralement creuser un fossé d'incompréhension entre mon interlocuteur et moi --> "on utilise principalement la pédagogie Charlotte Mason"
Bien sûr, à ce moment là, la personne vous demande  ce que c'est... C'est peut-être juste de la politesse (c'est ça ou commenter la météo), mais c'est peut-être aussi le début d'une démarche qui va les inciter à s'intéresser (au moins un peu) aux pédagogie alternatives. Alors autant que leur premier contact avec ce genre de concepts soit clair et positif.
D'un autre côté, vous n'avez pas le temps de résumer les 6 tomes de Home Education, même pas celui de citer les 20 principes de bases (l'accusé de réception du chronopost est signé, le bus arrive à l'arrêt, la coiffeuse a fini de vous taillader 30 cm de pointes abîmées, mamie n'a plus de pain à jeter aux pigeons), bref: vous avez moins de 2 minutes pour transformer la curiosité naturelle de cette personne en un intérêt réel. Il faut être concis, sobre, efficace.


Expliquer Charlotte Mason en quelques phrases
SCM souligne bien la difficulté de l'exercice: ne pas faire trop "philosophique" mais ne pas non plus être trop réducteur, ni simpliste.
Commencer par tâter le terrain avec une phrase d'accroche simple, qui peut éventuellement se suffire à elle-même, mais qui peut aussi servir d'amorce à engager le dialogue.
Expliquer Charlotte Mason
"Beaucoup de bonne littérature, une grande variété de sujets, et un accent sur les bonnes habitudes"
Si la personne en face semble intéressée, on s'engouffre dans la brèche et on développe un peu plus:
Expliquer Charlotte Mason
" Charlotte Mason est une enseignante britannique de la fin XIXe / début XXe. Elle concevait l'éducation de l'enfant dans son entier, pas seulement dans la formation de son esprit.Plutôt que des manuels secs, nous utilisons une littérature riche. Plutôt que des QCM / textes à trous, nous demandons à l'enfant de lire un passage puis de le restituer avec ses propres mots. Enfin, nous incluons dans notre programme une grande variété de sujets tels l'art, la musique, la poésie, Shakespeare, l'observation de la nature, et les travaux manuels qui viennent s'ajouter aux matières fondamentales." (traduction non littérale)


Si la personne est réellement intéressée, elle a avec ça une bonne base de réflexion et a déjà largement de quoi creuser le sujet. Elle voudra peut-être en savoir plus, et vous aurez alors l'occasion de développer des points plus spécifiques de la pédagogie Mason.
Et là, Simply Charlotte Mason nous met en garde sur un deuxième écueil: attention au jargon!


Faire simple

Ce point de l'article m'a particulièrement intéressée car c'est la grosse difficulté pour moi, vous avez dû le remarquer: je ne peux pas m'empêcher d'étirer les explications en long / large / travers (d'ailleurs, que suis-je en train de faire?). A l'écrit, ça passe, vous avez le temps de lire et vous pouvez quitter la page pour y revenir plus tard (ou pas). Imaginez la même chose à l'oral? Oui, c'est un poil plus délicat. 
SCM donne donc des conseils de bon sens:
  • utiliser des mots familiers (les concepts de narration et de living books ne parlent pas trop aux non initiés);
  • préparer des réponses toutes prêtes pour ne pas paniquer, s'embrouiller, digresser;
  • garder le sourire;
  • avoir deux versions (une courte, et une encore plus courte, comme pour les exemples plus haut) de chaque explication pour s'adapter à l'attention de l'interlocuteur.

Avec tout ça, je vais (presque) avoir hâte qu'on me demande "mais ils sont pas à l'école ces petits là?"

Et vous, que vous soyez pédagogie Charlotte Mason ou autre: vous vous y prenez comment pour expliquer vos choix éducatifs aux curieux?

Cet article vous a plu? Partagez-le!

JOIN CONVERSATION

1 commentaires: