Best-of des commentaires de presse : les clichés de l'IEF

"L'instruction à domicile maintient les femmes, de toutes religion comme sans, assignées à la maison."



On sent le mec qui n'a pas voulu faire de politiquement incorrect et se faire taxer de *insérer-ici-la-religion-de-votre-choix"phobie, il a pris soin de préciser que c'était toutes les mêmes. Et puis dans la foulée, même les sans religion tiens, hop : dans le même panier. Du coup on ne sait pas trop pourquoi il a pris soin de préciser quoi que ce soit pour aussitôt le regénéraliser dans la foulée, mais bon, c'est vrai que c'est pas facile d'être cohérent et logique quand on balance des clichés énormes comme ça, alors soyons magnanimes. Au moins il est presque féministe.

Bon, bien sûr, il zappe tous les cas où maman travaille / papa s'arrête, ceux où tout le monde travaille, à mi-temps ou en horaires décalés / complémentaires, ceux où personne ne travaille, ceux où c'est ni papa ni maman qui assure l'instruction... En tout cas, il s'inquiète du sort des femmes assignées à la maison, c'est choupi, ça vaut bien un cookie.

"Ils ne veulent pas mélanger les filles et les garçons [...] ils refusent que leur progéniture ait accès à la science laïque et aux réponses scientifiques des grandes questions comme l'originie de l'Humanité ou de l'Univers. Parce qu'ils ne veulent pas que l'Histoire soit enseigné avec neutralité."





C'est vrai, on ne mélange pas les filles et les garçons.

D'ailleurs je réfléchis actuellement à une organisation qui éviterait que mes fils et filles ne se côtoient si régulièrement, peut-être leur réserver un étage chacun? Ou un système jours pairs/impairs?

Pour les sciences laïques, je l'avoue aussi, nombre des inventeurs et découvreurs que nous avons évoqués ne sont que d'obscurs bidouilleurs intégristes : Archimède, Léonard de Vinci, Champollion... Bien en-deça de l'excellence du programme officiel. (edit: on me signale que le lien précédent pourrait comporter une subtile référence à la "religion" pastafarienne... Diantre, le proselytisme s'infiltre donc partout, y compris au sein de notre glorieuse école républicaine!) Si quelqu'un a un bon manuel de sciences certifié 100% laïque à me conseiller, svp, à vot' bon cœur moi aussi je veux connaître la réponse sur la vie, l'univers et le reste.

Et nous rejetons complètement _ cela va de soi _ la très grande neutralité de l'école dans les cours d'histoire qu'elle prodigue. Comme, par exemple, quand _ de manière très neutre _  elle a inculqué à des générations d'élèves un respect confinant au fanatisme envers "nos ancêtres les Gaulois", ou quand elle choisit _ le plus neutrement possible _ d'évoquer la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb; ou quand elle affecte _ dans sa profonde et intègre neutralité _ d'ignorer totalement toutes les femmes importantes de l'histoire. Sauf Marie Curie (mais on lui colle toujours son Pierre devant pour équilibrer) et Jeanne d'Arc (qui a eu le bon goût de rester pucelle, prenez-en de la graine mesdemoiselles), voyez qu'ils sont pas misogynes. Et neutres, surtout, toujours.

" Cela revient à ne pas "éduquer" les enfants à la société, en les cloîtrant chez eux ( sans parler des dérives communautaires )... et avec un bon fusil à proximité."


Haaa, ce petit entre soi douillet, loin de tout et de tous... Je me vois bien en Ma' Dalton, sous un porche, dans mon rocking-chair, prête à tirer à vue sur tout ce qui est étranger et enfreint mon périmètre de sécurité tout en fredonnant Sweet Home Alabama. Faut que je vérifie les verrous des chambres d'enfants au fait, et l'étanchéité des volets, des fois que le jour filtrerait: ça ficherait tout mon projet d'éducation en l'air.

"Certaines écoles montessori sont des faux nez des intégristes islamistes. Voir les flyers de ces écoles et les sites ad hoc. Idem pour l école à domicile les salafistes qui évitent ainsi aux filles la mixité des écoles."


La rumeur raconte même que Maria Montessori fut, en son temps, sponsorisée par Daech. (Quitte à raconter n'importe quoi, autant y aller à fond.)

"Je connais des parents qui retirent leurs enfants afin de ne pas se lever le matin tout simplement !!! D'autres pour éviter les contrôles eventuels de la pmi ou des enseignants car soucis d'hygiène ou de traces de maltraitance....et là, qui va pouvoir vérifier et alerter ??????"


C'est vrai que c'est brillant comme plan : pour éviter d'être surveillé par les services sociaux, la voie la plus sure est de faire un choix complètement marginal (0,3%) qui aboutit à une enquête de mairie tous les 2 ans et un contrôle pédagogique annuel.

C'est d'ailleurs en ce sens que la plupart des familles ief justifie les motifs de déscolarisation auprès du DASEN: "pour pouvoir dormir une heure de plus le matin!" (et profiter de leurs pyjamas Undiz)(ce truc va devenir le IT-running gag 2016, z'allez voir) Et ne plus se laver aussi apparemment. De toutes façons, vu qu'on reste cloîtré chacun dans nos chambres, (rapport à la non-mixité, essayez de suivre!) les odeurs corporelles des uns et des autres ne nous dérangent pas, pas vrai?

"C'est tout à fait normal que l'école de la république soit la même pour tous, c'est à dire au sin d'un établissement scolaire. Les passe-droits utilisés par les bourgeois qui peuvent se permettre d'enseigner à domicile doivent être supprimés."


Hé, dis donc, toi : c'est pas beau d'être jaloux.
En plus, les bourgeois sont plutôt sympas: de temps à autres on tolère quelques gueux "au sin" de notre communauté. Prend un cookie aussi, ça va aller.

"Voilà des enfants qui auront peut-être une très bonne instruction, mais seront sans doutes très loin de pouvoir affronter les compétitions étudiantes, le monde du travail et les contraintes administratives."


Le problème surtout, c'est que le monde du travail n'est fait pour personne. Y a qu'à observer le champ lexical tout pourri qu'on lui colle (prof de français power) : affronter, compétition, contrainte --> ça n'envoie pas du rêve... C'est pour ça qu'on se dépêche de formater les jeunes esprits : l'accepter n'est pas naturel du tout. Personne ne rêve spontanément de se lever aux aurores, de boire à l'arrache un café dégueulasse, de se taper des embouteillages ou des rames de métro qui puent pour aller produire des richesses qui profiteront à d'autres.

Fun fact : le mot travail en ancien français signifiait une grande souffrance, on le traduit généralement par tourment; il est issu du latin tripalium (fr. trois pieux) qui lui même désignait un instrument de torture.

C'est aussi le nom donné aux douleurs de l'accouchement, et pour y être passée à cinq reprises je peux confirmer que c'est pas le truc qu'on a envie d'endurer 35 heures par semaine jusqu' à ses 65 ans.

Mais c'est pas parce que je n'aime pas ça que je voudrais en dégoûter les autres, faites ce que vous voulez.

Moi je vais aller faire des cookies, et on ira les manger au bord de l'eau en faisant des ricochets. Chacun ses petits plaisirs.


Résumons

Si j'en crois toutes ces personnes, toutes persuadées qu'elles sont d'être pourvoyeuses de Vérité, je suis donc une bourgeoise communiste fainéante et crasseuse, reine de la gâchette, asociale, mais cultivée, qui fabrique des bombes après avoir fini de repasser les chemises de mon mari, et après que mes filles aient fini de repasser celles de leurs frères , je suppose.

IEF et clichés
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer

Cet article vous a plu? Partagez-le!

REJOINDRE LA CONVERSATION

    Commentaires

0 commentaires:

Publier un commentaire